mardi 18 janvier 2011

Aurora BG

Le réflexe d'éjection du foetus...
Et le frisson d'angoisse mortelle qui le précède.

Sinon il y a toujours :
http://www.franceculture.com/player?p=reecoute-3578821#reecoute-3578821
par Virginie Bloch-Lainé et Clotilde Pivi

Je vous recommande l'écoute de cette émission de France Culture consacrée à Faulkner, où j'attendais with bated breath sa réponse à la question de savoir son roman préféré. J'ai eu le plaisir de l'entendre de sa bouche.
Il y a plein de merveilleuses paroles dans cette émission, et notamment ce moment où quelqu'un positionne Faulkner et Homère comme les deux balises de la littérature, Faulkner étant celui qui établit que la littérature avant lui n'a été qu'un artefact. Cela fait écho à quelque chose que je ressens.
Faulkner est si intérieur, si difficile à déplier. C'est un monde implié.

J'aime aussi ce qui a été dit, qu'on y entend le chant de la Bible. Pour moi, il y a dans le Bruit et la Fureur comme une longue plainte, une longue prière, qui monte en cette clameur envahissant le paysage affolé du psychisme jusqu'au drame final.
J'ai encore devant les yeux les reflets du soleil à travers les feuilles quand il marche, et le halètement de cette âme qui court à sa fin.

Cette éblouissante intériorité, qui va du monde à nous, et traverse son texte comme un soleil aveuglant qu'on a dans l'oeil. Son texte n'est que le lieu de passage de la mise en scène éblouissante de ce sentiment que le monde nous est à la fois irréductiblement extérieur, et irrémédiablement intérieur, sans pour autant que, sur le trajet, nous y ayons... accès !

Contente aussi de savoir qu'il avait des problèmes chroniques d'argent. Moi qui vis dans l'imminence de l'appel de ma banquière, je me sens moins seule :)

J'ai d'ailleurs été fort marrie d'un commentaire sur les dernières statistiques d'écoute des stations de radio, qualifiant le public de France Inter de " âgé et publiphobe". On peut ajouter " amateur de qualité et vomisseur de la bouillie radiophonique des stations commerciales pour djeunz décérébrés qui n'écoutent que pour gratter un ipod 8 gigas".

Je sais, j'entends venir d'ici les qualificatifs désobligeants de vieille conne réac, et la vieille rengaine comme quoi le populaire n'est pas opposable à la qualité, que la seule sanction est démocratique etc.

A ce moment là, il faut généraliser, et faire voter les insectes, beaucoup plus nombreux que nous, on aura un plébiscite massif pour radio bzzzz bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz. Qu'il faille éduquer tout le monde, certes, mais de là à en conclure que tous parviennent au même point automatiquement quel que soit leur degré d'éducation, c'est de la démagogie, la face hypocrite de la démocratie, celle qui sert à prétexter que tout le monde a droit à la joaillerie pour importer de la camelote et mettre la joaillerie française en faillite etc. etc.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire