lundi 19 septembre 2011

L'amour et la bouffe

Je sais que c'est idiot, mais je pense à tous les gens qui souffrent, les enfants qui pleurent, les femmes qui supplient d'arrêter, les hommes qui meurent sous les coups, les jeunes à peine grandis qui finissent leur cancer à l'hosto, et ça me cloue sur place.
Je contemple abattue, hébétée, ... rien. Je ne contemple rien, je ne suis d'ailleurs plus rien, j'attends que ça passe. Quand il faudra à nouveau se re-lever pour ... quoi donc déjà, ah oui manger, parler etc.

Y-a-t-il d'autre combat ? Non, évidemment, c'est le plus noble que celui de médecin. Et puis encore, ça sert à quoi de les sauver ? A rien non plus. Bref....

Le plus drôle c'est que j'écris cela en septembre 2011. En fait je remplis le vide d'un brouillon ouvert en mars 2010, mais le blog va aller le cacher au fond des billets de 2010, et personne sauf moi et mes biographes ne le saura. :)

J'arrive encore à me faire sourire.
Bon, je vais de ce pas créer d'autres brouillons à remplir pour le futur, et éteindre le feu sous les pâtes.

Salut et Fraternité, évidemment.

PS : ah ben non, finalement il l'a publié à la bonne date. Cela me rappelle les anciens slogans genre " Aux jolis tissus" (si j'avais fondé une agence de pub, je l'aurais appelée " A la bonne réclame").

Donc c'est pour dire que : " A la bonne date ", ça fait un peu boutique qui vend des dates. Ah ce serait marrant, ça. Une petite nouvelle à faire.

Tiens une autre comme ça : les piles Ni-MH, c'est pour les jouets des enfants qui reçoivent un vaisseau de Star Trek à Noël. Les piles pour vraiment aller dans l'espace, ce sont des Ni-Moy. Ah ah.

Sinon, pour l'amour et la bouffe, je ne me souviens pas ce que je voulais écrire. Enfin, si mais vaguement, vous savez, le chocolat, les hommes et tout, je m'en fous maintenant. Je suis une Flying Butch (marque déposée).

or am I just a....

... versatile woman ?




vendredi 9 septembre 2011

Généraize

Je n'ai pas trouvé d'autre moyen de graphier ce " eu " ouvert de l'accent pied-noir qu'on trouve également dans " râleuse, voleuse et menteuse ", bref je vous renvoie au corpus kakouesque.

Oui, je suis généreuse, car en ce moment je fais plein de recommandations. A preuve, qui a écrit cela :

"Dans le Disneyland préfasciste actuel, quelques principes simples, si vous voulez survivre : soumission, inculture, hystérie froide, racisme larvaire, vulgarité."

C'est lui