mardi 6 août 2013

Chounette, le retour de l'art contemporain.

Je l'avais entendu sur Fc à propos d'Alias Ali, j'ai retrouvé son blog par hasard, à Frédéric ROUX.

A propos de retour de l'art contemporain, je regrette d'avoir raté ceci à l'époque. Cela fait toujours rire, mais c'est meilleur quand c'est frais. On doit en trouver cet été, ça me donne envie d'en ouvrir une collection moi, tiens.

Où les (presque) baleines vont mourir

Là je n'ai pas fini de souffrir

Entre les biscuits et la fin de la grossesse,
Au près serré le long de la chute
J'hésite à tirer un bord.

Commençons.

Tobie le psychanalyste éternel, et Ichtya le finisseur de noyaux.




Du champ du gré
Au Luxembourg, seuls pourront se parer de ce titre ceux à qui le ministère aura délivré la patente.

Tenir encore 7 jours après la mort (Avec la mort)

Avant que je manque à la famille.

J'ai les genoux serrés dans la chaleur

J'ai reconnu le retour.

L'éternel a quatre pattes.

Voir le chemin tracé par le chant qui guide dans le bruit du chaos.

La main sur la rampe, je vois le sentier disparaître dans les vieilles ronces.

J'hésite à m'y engager. Mais le soleil est bas sur l'horizon. Bientôt, si je veux faire les premiers mètres de jour, ce qui serait plus prudent, il faudra choisir.