vendredi 23 juillet 2010

Pour un monde meilleur, article 1 :)

Ce ne sont pas les choses elles-mêmes qui m'importent mais l'harmonie entre les choses.

Pour moi, "ce que tu es" est donc, par essence,injugeable.
"Ce que tu es" n'est ni de ma juridiction, ni de ma compétence.

Notre relation, elle, relève en partie de ma responsabilité

En tant qu'être humain, je te tends la main
En tant que personne, je te respecte
En tant que femme, je te chéris.


Pour le reste,

Accueillir en bienveillance notre fraternité
L'enrichir aux différences de notre sororité
L'épanouir dans l'amour

ne dépend que de ta seule acceptation

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire