vendredi 14 février 2014

jtm

L'importance de la néoténie pour la biologie humaine a été étudiée par Desmond Morris (par exemple dans son célèbre ouvrage : Le Singe nu 2), notamment pour expliquer la désirabilité des caractères juvéniles chez la femme (voir "attirance sexuelle").



Par ailleurs, on distingue chez les animaux une tendance à la conservation de caractères juvéniles lors de la domestication. Par exemple, les chiens remuent la queue et aboient comme le font les louveteaux, mais conservent ce comportement toute leur vie alors que les loups l'abandonnent à l'âge adulte. 



Rien d'étonnant donc à ce que les modèles sociaux de femme (pop-stars, mannequins de photos) de l'ère numérique soient de plus en plus " lisses"....



De plus en plus " juvéniles", 




C'est l'expression du franchissement d'une nouvelle étape dans l'au-delà que le culturel impose au biologique.

St Valet de nuit protégez moi des rides

Quant à l'art, " Viractualism strives for an understanding and depiction of an anti-essentiality of the techno-body, so as to allow for no privileged logos. Here, flesh is undone by digital disturbances they cannot contain. Here, thought detaches itself from the order and authority of the old signs and topples down into the realm of viractual reverie."                                                                    Joseph Nechvatal

Il n'est pas impossible en effet que le numérique ouvre un nouvel espace, aussi " réel " que l'autre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire