mardi 6 mars 2012

Thérapie de l'escalier

Un de mes ex qui se prend pour mon psy me disait  l'autre jour : " Tu devrais t'imposer des défis, cela te sortirait de ton cercle ".
Tout à l'heure, j'ai éclaté d'un rire sardonique et je l'ai tenu tout le temps que je montais l'escalier intérieur de ma grande demeure, jusqu'à ce que ce rire s'éteigne de façon naturelle, mais sonnant toujours aussi sincère, en arrivant au palier du premier.
Le défi était bien sûr de ne pas presser le pas pour raccourcir l'épreuve. Mais je ne pouvais pas non plus trop tarder, au risque de travestir aussi le geste de la montée, l'équilibre était délicat.
Cette performance de comédienne prouve en tout cas si besoin était que je n'ai pas besoin d'un psy et que je sais très bien me soigner toute seule.
Je ne m'explique pas tout ce grotesque, surtout de mes ex.
" Snif knife, le couteau à essuyer les larmes "

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire