lundi 4 janvier 2010

Audrey Hepburn et la soupe

Il y a tout de même une différence fondamentale entre les femmes et les hommes hétérosexuels, c'est que je vois une foule de femmes qui admirent tout haut la beauté d'Audrey Hepburn, et peu d'hommes qui disent en public combien ils trouvent Johnny Depp beau.
On pourra toujours m'objecter qu'Audrey Hepburn laisse moin derrière son rival, ça ne résoudra pas le mystère.
De mon côté, je ne suis pas peu fière d'avoir fait à mes enfants, à la main, et sans l'aide d'autre chose qu'une fourchette et un économe, une soupe de légumes qu'ils ont déclaré adorer. Vous ne mesurez peut-être pas bien l'exploit, dans ce cas, essayez avec les vôtres.
D'accord, pour une première tentative, je n'ai pas été chercher dans les trucs exotiques genre cresson ou de quoi les effrayer.
Carottes, PdT, poireau, navet. Le quatuor royal, les bijoux de la couronne du potager français. Comme Audrey Hepburn, un minois simple, et pourtant divin.
Sauf que, sauf que, j'ai rajouté quelques petites épices magiques. Michèle Laroque, oui, mais Jude Law, bof. Evidemment, me diras-tu, lecteur vicieux, Michèle Laroque, c'est quand on l'entend parler qu'on la trouve encore plus belle. vè,vè...

En fait ma soupe, c'est vraiment de l'amour que j'y avais mis, et je crois que c'est ça qu'ils ont adoré.

C'est pareil pour les femmes, il y les femmes qui aiment, qui se donnent, et les hommes. Le reste est culturel. Oui, j'ai une vision élargie de la culture, mais je pense que c'est ça, au minimum.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire