dimanche 10 janvier 2010

2.442.055

C'est le nombre de personnes qui suivent le twit machinchose d'une star (de quoi d'ailleurs, je ne l'ai jamais vue dans un film, ni entendue chanter, bref), d'après Slate.
T'as vu comment chsais faire un chapeau de brève de pro, maintenant, le titre alléchant qui invite l'info-addict ( (r) (c) coined by natacha now) à s'encombrer encore un peu plus les neurones, comme la lueur du brasero attire la lèvre du pauvre, ahhh braise, quand tu nous tiens, diront plus tard ces mêmes lèvres collées à la saucisse. Eh oui, vous dans les pays riches, vous ne savez pas ce que c'est que les regards qui se tournent vers le restaurant du brasero, en espérant pouvoir s'y payer un dîner bientôt, avant qu'il ne reparte dans sa camionette délabrée, laissant les papiers gras aux chiens, Seigneur, pitié délivre moi, Kyrie Eleison, Kyrie Eleison...

Deux millions de personnes, ce n'est rien. Rien du tout, comparé aux centaines de millions d'internautes. Je serais elle, je serais furieuse de ce score de minable. Je suis sûr qur TTCEPA, le moindre cul de babouine en chaleur fait un carton à côté.
Un carton...

A côté des deux millions de babouins numériques, qui eux, n'ont contrairement à leurs frères de la jungle, aucun espoir d'approcher la donzelle.
Je sais, je vous arrête tout de suite, que les deux millions ne sont pas, contrairement à leurs frères de la jungle, abonnés à Touitt uniquement dans l'espoir de donner à ladite personne une descendance.

Il n'empêche, que comme disait Roland Barthes, je me demande qui paye le perdreau. Nos frères de la jungle, ça paraît assez logique.

Mmmm, et si nous étions de mettre en route la machine qui nous exterminera ? Mmmm, en voilà un thème alléchant pour mon amie Peggy, sa lèvre attirée par la braise comme j'aimerais que son coeur fut attiré par le mien.
Natacha, ne profitez pas de la confusion des grands nombres, s'il vous plaît.
yes, rrmmmm, pardon.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire