jeudi 14 juin 2012

La mode EC (super-lourd) en art

Je voudrais qu'on me permette de signaler une tendance de l'art contemporain qui est la prime au " super lourd"

Cela prend ses racines avec entre autres les oeuvres d'Aurélie Nemours, genre alignement... :

"Pour obtenir 72 colonnes parfaites, il a fallu extraire de la carrière de Louvigné-du-Désert plus de 100 blocs de granit, certains pesant plus de 15 tonnes."

Cela se poursuit par Monumenta, :

"Pour le quatrième «Monumenta» sous la verrière du Grand Palais, à Paris, Anish Kapoor a imaginé Léviathan, une sculpture de 15 tonnes de ...."


à Versailles une je ne sais quoi : Énormes tas de ferrailles pesant chacun un milliard de tonnes, kolossalement difficiles à manipuler.


" Bernar Venet a imaginé une sculpture composée de deux rangées de huit arcs de 22 m de haut en acier Corten..."

Et plus récemment : " Take a look at this BIG Red Wool Dress by Aamu Song for London Design Week. It's pockets can fit up to 238 in them and it's 20 meters in diameter and 3 in height"



Réaction de mon fils de 11 ans " Génial, ça a coûté combien ? ". En plein dans le mille mon gars, plus c'est gros, plus c'est cher, plus c'est de l'art :)
 

Je prépare actuellement une installation comprenant le coulage de 650.000 tonnes de béton, laquelle nécessite trente porte-avions pour faire juste la semelle, deux croiseurs anti-missile, une douzaine de satellites géostationnaires pour coordonner le bazar. Continent pas sérieux s'abstenir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire