samedi 23 juin 2012

Côtes de la Galice en vue, les femmes et les enfants d'abord.

Nous connaissons tous cette anecdote du porte-avions américains qui entre en conflit par radio avec les garde-côtes de la Galice. C'est un peu ce que les dirigeants actuels tentent de faire en demandant à l'économie de retrouver le chemin de la croissance.

En attendant donc le crash final, et tant que vous disposez encore d'un Internet fonctionnel, vous pouvez lire cet article ou bien sa version anglaise d'origine. Au commentaire de WKBambi de la version française, je répondrai simplement qu'on ne se demanderait jamais si l'air gratuit est viable dans le système économique.
On ne se le demanderait que dans la mesure où on envisagerait de le faire payer.

Je ne vais pas répéter ici mes signalements des prévisions de Marx et de Voyer, je me contenterai de signaler l'initiative en cours pour tenter, non pas de faire dévier le porte-avions, car il est trop tard, mais de construire des canots de sauvetage pour récupérer quelques personnes, les femmes et les enfants d'abord.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire