lundi 24 juin 2013

Musique, danse, théâtre

J'ai entendu l'autre jour sur France Culture une émission sur le " Stride". C'est un style de piano des années 1920 développé aux USA.

Ce que je veux dire est que le pianiste était capable de jouer plusieurs versions, " à la manière de", et surtout, que lui et le journaliste tombaient d'accord pour dire combien on entendait dans cette façon de faire les accords, l'influence, d'un pianiste et compositeur précédent.

En ce qui me concerne, si j'aurais pu vaguement qualifier cela de " ragtime", j'aurais été bien incapable de rapprocher la version simple de celle comportant des fioritures, etc.

Il y a tout de même là quelque chose de fondamental dans la différence par rapport aux arts plastiques. Je pense que telle personne qui est incapable de nommer les peintres ayant exécuté deux Vénus peut montrer du doigt les similitudes visuelles entre les deux tableaux. Elle les voit
Les similitudes entre les deux morceaux, je ne les entends pas.

L'absence, dans mes billets, de mention à la musique, à la danse et au théâtre n'est donc pas due à un mépris dans lequel je tiendrais ces arts, mais à une ignorance crasse. Cela m'ennuie, compte tenu des hautes ambitions que mes propos ont vis à vis de l'art "en général", mais aussi du fait que le théâtre fut historiquement porteur des thérapies de groupes et autres expériences d'expression populaires telle que décrites dans cette autre émission.
Je vais tenter de combler cette lacune.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire