dimanche 2 septembre 2012

This means WAR

Tu aurais pu longer les côtes de ma passivité bienveillante, pendant longtemps et admettre que je faisais le maximum, pour conserver une entente cordiale concourant au même objectif.
Mais non.
Il a fallu que tu dégaines et que tu tires. Le ressentiment sur le mode éjaculatoire.

Bravo.

C'est indéniablement une victoire. Tu as choisi de t'allier quelqu'une de plus puissant que toi, et à plusieurs, vous avez eu les moyens de m'infliger de gros dégâts. Pacs d'impuissants...

Bravo.
 Le trou d'obus est énorme, la destruction est profonde, et je mettrai longtemps à m'en remettre. Je vais devoir reconfigurer toute ma vie péniblement rebâtie, matériellement c'est indéniablement une victoire.

Sans que je le comprenne bien sûr tant je le rejette, cela m'explique néanmoins comment les combattants, aveuglés par leur haine, choisissent une petite victoire même si elle entraîne des victimes innocentes. Ils sacrifient les autres à leur soif de vengeance.

Et c'est là que le bât blesse. Il n'y a pas de bénéfice attendu qui légitime l'exposition d'enfant aux conséquences du conflit.

Ce n'est donc pas la frontière de ma patience que tu as franchie, mais celle de la morale, de la décence, celle où l'engagement n'est plus un choix philosophique mais devient une question de dignité humaine.

This means WAR.

This means que je suis maintenant pourvue d'une énergie énorme, gigantesque, puisque tu as touché à mes enfants, et que je vais travailler avec cette inépuisable énergie, à des choses inimaginables auparavant, hors d'atteinte, bien trop loin des frontières de ma bienveillance.

Puisque tu as abîmé l'intouchable, je vais y mettre aussi la main. Puisque tu as voulu la descente aux enfers, je vais aussi pousser le portillon. Puisque je n'ai plus rien à perdre, plus rien ne me retient.


Je sais, c'est idiot. Mais j'en ai assez. Puisque la société ne sait pas distinguer les bons des méchants, je vais descendre de mon paradis, et m'amuser un peu aussi.

no stop signs
speed limit
nobody's gonna slow me down
like a wheel
gonna spin it
nobody's gonna mess me around
 ...
I'm rolling thunder pouring rain
I'm coming on like a hurricane
my lightning's flashing across the sky
you're only young but you're gonna die

I won't take no prisoners won't spare no lives
YOU put up a fight
I got my bell I'm gonna take you to hell
I'm gonna get ya satan get ya



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire