dimanche 3 avril 2011

Annie versaire

Tombée par hasard sur Internet sur une photo qui avait son regard. Le coeur transpercé. Toujours pas guérie, plus d'un an après. Je commence à douter ever to be. Ainsi que finalement, comme le disait Charlotte, il aurait fallu avoir réglé cela avant toute chose.
Peut-être, mais c'est trop tard. Il y a trop de couches dessus maintenant, il faut vivre avec, vivre sans.
Comme je te l'ai dit, Annie, entre vivre sans toi et vivre sans toi, la marge est mince, et l'équilibre fragile.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire