lundi 29 mars 2010

le Mur

Même si je suis maintenant persuadée que plus rien n'arrivera entre nous, je l'aime toujours...

Je coupe volontairement tous les cordons, j'en suis à couper tous les liens qui pourraient me ramener son image, pour m'aider à l'oublier, et dans l'autre sens, je me force à ne plus rien lui envoyer pour ne pas penser à lui.

Voir son visage me fait toujours exactement le même coup de fouet au coeur, et la même balafre à l'âme. Cela ne diminue pas. Rien ne change.

Et son empreinte en moi est intacte.

Comme ces pas sur la lune que nul vent n'effleure, sa présence en moi, ineffable et invisible, est indélébile, gravée.

Il n'y a plus de solution. Je suis contente d'avoir vécu quelque chose que je ne pensais pas être possible à VIVRE.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire