vendredi 14 mars 2014

Angle de contingence

Malgré,

Et contre



Nos constructions,


Ce que nous découpons de la réalité




N'est plus 

Dans le plan de la réalité








Fût-ce un simple orage de grêle


3 commentaires:

  1. Fût-ce donc même la surprise ? J'ai subi hier à pied un orage de grêle eh bien... oui, oui, c'est vrai. Je serais donc aussi pire que vous ? Non, je pleure de réalité quand les amoureux se réconcilient dans les films, quand tout va bien. C'est bizarre.

    RépondreSupprimer
  2. Vous avez raison, les orages du cœur sont peut-être les seuls moments où nous sommes deux dans une même réalité. J'étais là dans d'affreuses considérations intellectuelles, concernant la rencontre des plans, et l'interprétation des images, combien elles sont trompeuses.
    Même lorsque, comme le dit la définition il s'agit d'un angle de contingence " (Géométrie) L’angle que fait une ligne droite avec une ligne courbe qu’elle touche ; ou Celui que font deux lignes courbes qui se touchent en un point."
    L'angle que fait notre corps avec la réalité, une porte, le plan du tableau, un autre corps, choses prélevées...

    RépondreSupprimer
  3. enfin, pour ma part j'aime beaucoup ce sobre agencement de texte et d'images et surtout l'extase géométrique suscitée par l'agencement des trois premières photos

    RépondreSupprimer